La grande chélidoine

Soulager, traiter différents troubles pour la santé du jardinier.
Règles du forum
Image Rappel de la Charte
N'hésitez pas à vous présenter ! C'est toujours plus sympathique de commencer par un "Bonjour" et c'est très apprécié ! >>ICI<< :tala:

Centres anti-poison : Belgique - France - Lille - Rouen - Reims - Nancy - Strasbourg

Pour signaler un abus cliquez sur l'icône Image dans la zone du message concerné.
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
freddyh
Modérateur
Modérateur
Messages : 4686
Enregistré le : 16 janv. 2014 16:21
Commune : Aubange
Localisation : Belgique - Luxembourg
Sexe : Masculin
Génération : 70 ans et plus
Passion : Le potager
Localisation : Aubange - Belgique

La grande chélidoine

Message par freddyh » 09 sept. 2018 10:32

Image

Nom latin : Chelidonium majus

Noms communs : Chélidoine, Grande Éclaire, herbe aux boucs, herbe de l'hirondelle, herbe de Saint-Clair, lait de sorcières ou lait de démon, herbe du diable

Famille : Papaveraceae

Goût :

Amer
Acre et pénétrant

Habitat :

Pousse à partir du printemps sur le bord des chemins, dans les décombres, le long des murs

Propriétés médicinales :
Analgésique– Diurétique – Cholérétique – Cholagogue-Antispasmodique- Dépuratif des voies biliaires

Utilisations :

Infusion
Teinture
Suc frais

Partie utilisée :

Les parties aériennes sont utilisées (feuilles, fleurs, tiges)

Verrues, cors, durillons

Cette utilisation de la chélidoine est bien connue. On casse une tige, on tamponne la verrue plantaire ou palmaire avec le suc 2 fois par jour en faisant attention de ne pas en mettre sur les tissus autour. Les résultats peuvent apparaitre au bout de 2 à 3 semaines (la verrue sèche et tombe).
Cette même méthode peut être utilisée pour les cors, durillons, condylomes (attention de ne pas mettre de suc sur les muqueuses).
Image
Précautions

Le suc de la plante fraîche est toxique en prise interne à partir d’une certaine dose (et très caustique).
Plusieurs cas de toxicité hépatique ont été répertoriés (40 rien qu’en Allemagne – voir référence 4 plus bas), avec des durées d’utilisation variant de 3 semaines à 9 mois (moyenne de 2,4 mois). Ceci est dû à la présence de certains alcaloïdes. Voir aussi référence 5. La plante n’est donc plus autorisée à la vente pour consommation interne en Allemagne et autres pays d’Europe.
Ne pas utiliser s’il y a inflammation hépatique (élévation des enzymes hépatiques – ASAT/ALAT/Gamma GT) ou s’il y a maladie du foie (hépatite, cirrhose, etc).
Ne pas utiliser chez la femme enceinte, allaitante ou chez l’enfant.
On l’utilisera dans le contexte d’un mélange, d’une formulation plutôt que seule.

Ceci ne remplace aucunement un avis médical. Pour tout usage dans un but thérapeutique, consultez un médecin.


Pour aller plus loin : https://www.altheaprovence.com


Amicalement.

Image

Répondre

Retourner vers « Aux remèdes »