Page 1 sur 1

Sonnet d'été à la ville endormie

Posté : 02 août 2019 16:31
par freddyh
Image

Que c’est mystérieux une ville qui dort,
Fenêtres volets clos, ses ruelles désertes,
Le silence profond de ses maisons offertes
Au regard du rôdeur, qui jamais ne s’endort.

Pourtant on veille encor dans le bistrot du port
Où l’on chante, où l’on boit à futailles ouvertes.
Le marin qui se livre aux caresses expertes
Sera pauvre demain, mais bénira son sort.

Le passant attardé qui pour rentrer se presse,
Ne sait pas que déjà, la nuit enchanteresse
Etend sur la cité son manteau de velours.

Jusqu’à l’éveil d’Eos, qui déchire ses voiles,
Neuve chaque matin, recommencée toujours,
La ville va bercer ses milliers d’étoiles.

Image

Avec l'aimable autorisation de Rénée-Jeanne (qui malheureusement nous à quitté) Merci de respecter sa volonté.

Mes poésies sont sous Copyright, et que leur usage est interdit sans mon assentiment.

Sonnet d'été à la ville endormie

Posté : 03 août 2019 08:54
par Fleur de Shakty
:elo: :fleur: