L’amanite rougissante

Aide et utilisation des clefs de reconnaissance pour affiner nos recherches.
Règles du forum
Image Rappel de la Charte

Centres anti-poison : Belgique - France - Lille - Rouen - Reims - Nancy - Strasbourg

Pour signaler un abus cliquez sur l'icône Image dans la zone du message concerné.
Répondre
Avatar du membre

Auteur du sujet
freddyh
Modérateur
Modérateur
Messages : 4680
Enregistré le : 16 janv. 2014 16:21
Commune : Aubange
Localisation : Belgique - Luxembourg
Sexe : Masculin
Génération : 70 ans et plus
Passion : Le potager
Localisation : Aubange - Belgique

L’amanite rougissante

Message par freddyh » 23 août 2019 17:41

Image
Famille :

Amanitacées

Nom scientifique :

Amanita rubescens

Synonymes:

Golmotte, Amanite vineuse

Description :

Chapeau : Jusqu’à 15 cm, crème, gris rosâtre ou brun pâle, taché de rouge vineux dans les blessures, plaques crèmes ou blanchâtres
Lames : Libres, blanches, maculées de brun-rouge dans les blessures
Pied : Jusqu’à 15 cm, blanchâtre et teinté de brun-rouge vers la base, bulbe en oignon
Anneau : Membraneux ample blanc strié sur la face supérieure
Chair : Blanche, devenant rougeâtre au contact de l’air, tendre
Odeur : Légère

Il existe une variété dont l'anneau est jaune soufré.

Biotopes :

Bois de feuillus & conifères, Sol peu ou non calcaire

Période de cueillette :

Dès le milieu du printemps et jusqu'à l'automne, aux premières gelées hivernales.

Toxicologie :

Contient de la rubescenslysine, une hémolysine, il est donc toxique cru.

Commentaires : Image Image

C'est un bon comestible, à condition d'être bien cuit.
La toxine, la rubescenslysine, perd son activité à 50°C dans les 10 minutes.

Confusion possible :

Avec l'amanite panthère, l'amanite élevée et l'amanite épaisse
Image

Avec l’amanite panthère qui est un champignon très toxique. La distinction est cependant assez facile à faire pour les initiés :
• l'amanite rougissante, comme son nom l'indique, rougit à la cassure, tandis que l'amanite panthère reste blanche ;
• l'amanite panthère a un chapeau aux bords striés, l'amanite rougissante non ;
• l'amanite panthère a une volve épaisse formant un bourrelet, tandis que celle de l'amanite rougissante est quasiment absente.
Attention à ses variations de forme. L’amanite rougissante est à consommer exclusivement bien cuite en jetant l’eau de cuisson, car elle contient des substances qui attaquent les globules rouges. Celles-ci sont détruites par la chaleur.

Image
Source : Guide des champignons - Mycorance - Wikipédia


Amicalement.

Image

Répondre

Retourner vers « L'identification »